Hardrockmg.com - Portail du rock, hard rock et métal malagasy  
HardRock-Mg
ACCUEIL LOGIN RADIO HRMG FORUMS TELECHARGEMENT SOUMETTRE UN ARTICLE TOP 20
  Créer un compte Utilisateur 0 visiteur(s) et 0 membre(s) en ligne.

Plusieurs vidéos via Dailymotion ont été ajoutés à la page CLIPS : Vangy (GOLGOTHA), Valahara (GOLGOTHA), Survivor (MARTU GASS), Fitaka (CANCER), Divorce (CANCER), Anatra (CANCER), Ho namanao (ATHENA), In Memoriam (ULTRA), Firaisan-kina (STORM), Tao an-tsekoly (STORM), Tantara (STORM), Fitia madio (STORM), Razoky (RHEG), Raozy (RHEG), Diavolana (RHEG), Mahasahisahy (RHEG), Angola (RHEG), Fitia kilalao (IARY), Ny fanantenako (IARY), Modia am'zay (IARY), Mpinamana (IARY), Eny (IARY), Tsy like intsony (IARY), Voafetra (IARY), Dila (APOST), Diso fiantefa (KIAKA), Izy roa kely (KIAKA), Maroaty (IRAIMBILANJA), Bekotro (IRAIMBILANJA), Tovolahy (TSELATRA), Testamenta (TSELATRA), Nandao ahy (MAGE4) ...

 Menu  



News Rock
Groupes malagasy
Clips malagasy

Radio HRMG

Galerie Photos
Téléchargement
Déposer vos articles
Liens Web
Forums
Derniers posts
Annuaire - Membres
Recommandez le site
Critiques
FAQ
Petites annonces
Top 10

Login
Se connecter

 Tafatafa (Chat)  
82.123.1.>Apost
82.123.1.>;-)
154.126..>Salu
41.77.20.>:-P
41.77.20.>saluuut!!!
197.158..>salu

Cliquez ici pour entrer

Il y a 0 personnes connectées.

 Forums Infos  
-:Hard FM, Pop rock (4)
-:Groupes malagasy de hard rock (34)
-:Live divers ... (21)
-:Soyons métal (26)
-:Musiciens malgaches ou étrangers. (12)
-:Vous êtes nouveaux ... (16)

 Les plus téléchargés  

 Ephémérides  
En ce jour...

1849
Décès du compositeur Frédéric Chopin.

1935
Création de la "république de Yenan" par Mao.

1973
Henri Kissinger et Le Duc Tho reçoivent conjointement le prix Nobel de la paix.

2008
St Baudouin

 Recherche  

  Posté le Dimanche 13 novembre 2005 @ 00:06:47 par Handrix
Natolotr'i : Handrix
Presses consacrées au rock


Paris - 5 novembre 2005
Interview exclusive de RAGESTA, batteur du groupe SQUARTZ sur HardRock-Mg.


"Parcours d'un batteur malgache de hard rock "

Il est classé parmi ces musiciens malgaches qui n'oublient jamais leurs racines et ne s'en coupent pas. Grâce à son ouverture d'esprit, il officie au sein de plusieurs groupes, participe à des projets passionnants avec divers musiciens : du hard rock, sa musique de prédiléction.

HardRock-Mg








Ragesta est aux baguettes de Squartz.

"Il commence à étudier la batterie à l'âge de treize ans et en quelques années, il devient l'un des batteurs les plus sollicités dans le milieu rock malgache à Paris. Sa réputation démarre avec sa participation au sein de son groupe Squartz, mais Ragesta est beaucoup plus que celà, il a aussi d'autres projets annexes "


Handrix - Salut RAGESTA et bienvenue sur HardRock-Mg, je te laisse te présenter à nos fidèles lecteurs

Ragesta - Salut à tous, je suis Ragesta, batteur du groupe Squartz, un groupe fondé en 1990 à Tananarive. Je suis domicilié en région parisienne depuis 2003. Appartenant toujours à la mouvance, je continue à jouer, à faire des recherches, à m'améliorer.


Handrix - Comment as-tu découvert ton instrument de prédiléction, quel âge avais-tu ?

Ragesta - Je commençais à m'y intéresser grâce à un membre de la famille qui lui était batteur, quoique le rock n'était pas son style favori. Et lorsqu'en 1985 ou 1986, j'assistais à des concerts de Tselatra, Doc Holiday, Iraimbilanja ou Kazar, c'est là que j'ai senti le déclic, cet intérêt majeur voué à la batterie plutôt qu'à d'autres instruments musicaux. Influencé par Ragerd évoluant à l'époque au sein de Tselatra et du feu Riri du groupe Njila, j'ai donc commencé à travailler, à bosser, à jouer dans les fêtes familiales, tout en continuant à écouter le rock. Je voulais jouer du rock. Ainsi, à treize ans, j'ai commencé la batterie. Puis au bout de 2 années d'expériences, j'ai rejoins Squartz.


Handrix - Quelle est donc ta formation musicale ?

Ragesta - J'étais autodidacte mais d'une manière méthodique, et parallèlement à mes travaux de recherche, je prenais exemple sur l'oncle précité qui était en quelque sorte mon coach, après tout je n'avais que treize ans.


Handrix - Selon toi, qu'est-ce qu'un bon batteur ?

Ragesta - C'est un batteur qui groove. Pour devenir un bon batteur, il faut travailler, jouer.

Il est primordial de savoir tenir le tempo en sachant que dans le hard rock, il y a tellement de variations de temps. Les breaks ne sont pas les plus importants, il faut absolument avoir le sens du rythme. Il est important que la batterie et la guitare basse soient complètement complices et synchrones, c'est essentiel.



Handrix - Et s'agissant de ta propre performance, quel batteur veux-tu citer comme principale influence...

Ragesta - La majeure partie de mon temps, j'écoute Metallica, je visionne leurs DVD en boucle tout en portant particulièrement mon attention sur les jeux de Lars Ulrich, mon batteur préféré. Je bosse dessus.


Handrix - Peux-tu décrire ton drumkit idéal ?

Ragesta - Je joue sur une Pearl Master Custom autant que possible. Mon set est le suivant :

- Peaux : Evans Drumheads G2 Coated
- Kick (GC) : 22''x16''
- Tom : 3''x11'
- Tom basse : 16''x16''
- Snare drum (cc) : 14''x5,5''
- Cymbales :
- China Sabian 18'' HHX
- Hi-Hat Zildjian Quickbeat 14''
- Medium Ride Zildjian A Custom 22''



Handrix - Utilises-tu un click pendant tes sessions ? Je crois que ça permet à un batteur d'être en place et de caler le groove...

Ragesta - Ca dépend des chansons, il m'arrive d'en utiliser mais c'est rare, dans 10% des cas seulement. Souvent plus en studio.


Handrix - Quel est ton regard sur la scène métal malgache d'aujourd'hui, de son évolution ? Serais-tu au parfum de ce qui se passe au pays ?

Ragesta - Il n'y a pas tellement d'évènement rock malgache à Paris, c'est dommage. Mais quand il m'arrive de visionner des clips rock malgaches sinon ce qui se passe à Dago dans le milieu rock, je dirais que c'est très prometteur, il y a de la qualité, on sent cette spécificité malgache dans ce qu'ils font notamment dans les rythmes, grooves, chants et c'est bien, du rock bien malgache. C'est vrai que les anciens ont incontestablement déjà leur notoriété, mais on sent beaucoup plus d'effort et d'engouement chez les jeunes qui sont parfois si mature, le niveau n'est pas mal.


Handrix - Contextuellement, quelle est la différence par rapport à tes vécus à Dago et l'environnement que tu as ici dans le cadre de tes efforts de travail perso ?

Ragesta - Tout est différent, au pays, c'était beaucoup plus difficile de contourner ce problème financier ne serait-ce que pour assurer les répétitions en studio, il fallait à l'époque 10000 Fmg pour une heure de répétition. Or pour arriver à quelques choses de concrètes, il fallait au moins deux heures à chaque répétition. En plus, il y a une différence considérable en terme de qualité matérielle. Tandis qu'ici, on a plus de moyens et de possibilités, t'as plus d'accessibilité quant à l'acquisition de ton matériel et en plus t'as l'embarras du choix.


Handrix - Y a-t-il un souvenir qui te tienne à coeur en particulier dans ta carrière de musicien, une expérience mémorable ?

Ragesta - Oui, avec Squartz, nos deux concerts avec Iraimbilanja le 25 juin 1994 en tant qu'invité, et l'autre partageant tout simplement la même affiche toujours avec Iraimbilanja à la Sainte Famille Mahamasina, étaient tout simplement mémorable et grandiose.



Handrix -Serais-tu un auteur compositeur ?

Ragesta - Pour l'instant, je me contente d'accompagner et de participer à l'arrangement mais c'est tout à fait dans mon projet d'avenir, beaucoup plus tard.


Handrix - Comment se passe une séance de travail avec Ragesta ?

Ragesta - Je suis très ponctuel, je demande autant des autres membres avec qui je suis sensé bosser car autrement, tout est source de stress et va se ressentir sur mon jeu. Que ce soit avant un enregistrement dans le cadre de l'enregistrement d'un album ou avant un concert. C'est très important.



SQUARTZ : Historique


Originaire de Tananarive et formé vers les années 90 sous influence rock, Squartz connaîtrait prochainement une nouvelle jeunesse après des années de séparation avec l'arrivée imminente de son lead vocal en France où les autres membres du groupe ont tous élu domicile, une reformation probable après des d'années d'absence sur la scène rock malgache.

Fort de quelques concerts et d'un démo à deux ou trois titres enregistrés en 93 au studio SRE, Squartz assure en 93 la première partie de Iraimbilanja dans la cours de la Sainte Famille Mahamasina devant près de 1500 personnes. Sur sa lancée et la même année, le groupe enregistre quelques titres autoproduits dont certains étaient diffusés régulièrement sur les ondes des émissions spéciales rock locales.

L'année 94 voit le groupe fêter dignement ses 4 ans. D'une part, le répértoire s'enrichit de plusieurs titres, au total 10. En 1996, Rija le lead guitar part en France tandis que les membres restant continue à travailler ensemble, à répéter inlassablement. Puis trois ans plus tard, en 1999 le deuxième guitariste s'envole à son tour suivi de Ragesta en 2003.


Handrix - Ok, parlons de Squartz, au fait pourquoi Squartz ?

Ragesta - Pas facile à expliquer mais je sais que ça vient de l'appellation Square point carré Mahamasina qu'on a simplifié en Squartz, c'est aussi simple que ca (rires).


Handrix - Racontes-moi les débuts du groupe...

Ragesta - Avant Tselatra, j'ai joué pendant quelques années dans un groupe qui s'appelait Squartz. Ce qui a été ma première expérience professionnelle. Nous jouions une musique très proche de celle du rock, ...



Handrix - Peut-être une fusion de rock et de roots... Quels groupes vous ont influencés?

Ragesta - Comme tu le sais déjà, en ce qui me concerne, tout tourne autour de Metallica. Pour les autres musiciens : Toto, Santana, pour moi-même aussi d'ailleurs. Une fois, lors d'un cabaret au Glacier, on a fait un spécial Toto en dehors des morceaux de Squartz


Handrix - Parles-moi des groupes avec qui vous aviez collaboré, que vous côtoyiez à Dago à part Iraimbilanja ?

Ragesta - Holocaust, Men out, Vero.


Handrix - Avez-vous des messages dans vos chansons ?

Ragesta - Oui, une certaine conscientisation envers ces jeunes qui ont tendance parfois à aller trop loin dans leurs délires, ce qui peut nuire aux autres. Et bien sà "r, certaines chansons parlent également d'amour.


Handrix - Squartz a donc fait la première partie de Iraimbilanja. Comment avez-vous été accueillis par les rockeurs ou les hardrockeurs, le public ?

Ragesta - C'était notre première apparition avec un groupe d'une telle envergure, on l'appréhendait quand même d'une certaine manière, surtout qu'on devait jouer devant les fans de Iraimbilanja. Mais il n'en était rien car au fil des morceaux, ils ont apprécié, c'était bien, je dirai un accueil rock. Il n'y avait aucune hostilité à notre égard, les gens étaient plutôt admiratifs et curieux mais sinon c'était bien.


Handrix - Quelles ont été les retombées médiatiques qui ont suivies les concerts en question ?

Ragesta - Quasimment inconnu du public avant les concerts, on a quand même élargit considérablement notre public. C'était très positif, les critiques étaient plutôt favorable tandis que nos morceaux passaient plus simplement à la radio...


Handrix - Parle-moi de vos projets ? Je présume qu'un premier album serait d'actualité?

Ragesta - Oui, prochainement, avec Squartz, on projette d'entrer en studio pour enregistrer le premier album . On attend juste l'arrivée imminente du lead vocal, c'est la reformation..



Handrix - Quel sera finalement le prochain line-up ?

Ragesta - Moi-même à la batterie, Haingo à la guitare basse, Rija à la guitare solo qui est le leader du groupe, Fidy à la deuxième guitare et Ralita au chant.



AUTRES collaborations ...



Handrix - En dehors de Squartz, je crois que t'as des projets annexes. Serais-tu impliqué dans d'autres groupes ?

Ragesta - En effet, je tourne avec Tselatra et je suis en train d' enregistrer un album en cours de finalisation avec M2k. Ce sont mes projets actuels.


Handrix - Jouer en trio est un exercice assez difficile, impossible de tricher. C'est une formule qui te convient ?

Ragesta - Vu le style musical de M2k, faut avoir de l'endurance, bien garder le rythme, cogner fort pour pouvoir bien assurer. C'est clair qu'en trio, tout le monde doit assurer.



Listing des concerts auxquels Ragesta a participé :

- Squartz à la Galerie 6 avec Men out, Holocaust, RBG, Black wizard.

- Squartz avec Iraimbilanja à la place de l'indépendance

- Squartz avec Iraimbilanja à la Sainte Famille Mahamasina

- Tselatra à Paris (2005)

- Tselatra à Genève (2005)

- M2k à La bascours Nanterre (2005)

- M2k (21 juin 2003 et 2005)



Handrix - Ok Ragesta, nous arrivons à la fin de cette interview, un message sympa à passer aux jeunes batteurs en guise de mot de la fin ?

Ragesta - J'encourage les jeunes à y aller, il faut de la patience.

Pour progresser, il faut beaucoup pratiquer, rencontrer des gens et parler avec d'autres musiciens. Bon courage à tous !



Merci à HardRock-Mg.


Handrix - Euh, je crois qu'il faut aussi se protéger les tympans pour ne pas perdre en qualité d'audition (rires).

Ainsi se termine cet agréable moment, merci à ce batteur humble et disponible et "Bonne réussite" à Squartz.


Handrix


HardRock-Mg


Réagissez en émettant vos commentaires, critiques ou opinions sur le forum ou en utilisant le lien (bouton) commentaire à droite de l'article.









 Liens Relatifs  
  • En savoir plus à propos de Presses consacrées au rock
  • Article de Handrix

    L'Article le plus lu à propos de Presses consacrées au rock :
  • IRAIMBILANJA

    Les dernières nouvelles à propos de Presses consacrées au rock :


      Page Spéciale pour impression  Envoyer cet Article à un ami 

  • "RAGESTA" | Se connecter / Créer un compte | 4 Commentaires
    Seuil

    Les Commentaires sont la propriété de leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leur contenu.

     
    Re: Parcours d'un batteur de hard rock... (Score obtenu : 0)
    par Anonyme le Vendredi 18 novembre 2005 @ 15:53:49
     
    Gest a, efa tonga eto France daholo izao ialahy isany, miandry ny tohiny e...
    [ Répondre ]





    [Accueil] - [Votre compte] - [Haut] - [ Précédente ] - [ Suivante ] - [ Fermer ] - [ Actualiser ] - [Contact]
    [Groupes malgaches] - [Forum] - [Download] - [Top 10] - [Galerie photos] - [Nouvel article] - [Radio HardRockMg] - [Recommandez le site]


    HardRock-Mg :: © Copyright 2005 :: Andry R.


    Tous nos Logos et Marques sont déposés. Aussi, les commentaires sont sous la responsabilité de ceux qui les ont publiés