Hardrockmg.com - Portail du rock, hard rock et métal malagasy  
HardRock-Mg
ACCUEIL LOGIN RADIO HRMG FORUMS TELECHARGEMENT SOUMETTRE UN ARTICLE TOP 20
  Créer un compte Utilisateur 0 visiteur(s) et 0 membre(s) en ligne.

Plusieurs vidéos via Dailymotion ont été ajoutés à la page CLIPS : Vangy (GOLGOTHA), Valahara (GOLGOTHA), Survivor (MARTU GASS), Fitaka (CANCER), Divorce (CANCER), Anatra (CANCER), Ho namanao (ATHENA), In Memoriam (ULTRA), Firaisan-kina (STORM), Tao an-tsekoly (STORM), Tantara (STORM), Fitia madio (STORM), Razoky (RHEG), Raozy (RHEG), Diavolana (RHEG), Mahasahisahy (RHEG), Angola (RHEG), Fitia kilalao (IARY), Ny fanantenako (IARY), Modia am'zay (IARY), Mpinamana (IARY), Eny (IARY), Tsy like intsony (IARY), Voafetra (IARY), Dila (APOST), Diso fiantefa (KIAKA), Izy roa kely (KIAKA), Maroaty (IRAIMBILANJA), Bekotro (IRAIMBILANJA), Tovolahy (TSELATRA), Testamenta (TSELATRA), Nandao ahy (MAGE4) ...

 Menu  



News Rock
Groupes malagasy
Clips malagasy

Radio HRMG

Galerie Photos
Téléchargement
Déposer vos articles
Liens Web
Forums
Derniers posts
Annuaire - Membres
Recommandez le site
Critiques
FAQ
Petites annonces
Top 10

Login
Se connecter

 Tafatafa (Chat)  
82.123.1.>Apost
82.123.1.>;-)
154.126..>Salu
41.77.20.>:-P
41.77.20.>saluuut!!!
197.158..>salu

Cliquez ici pour entrer

Il y a 0 personnes connectées.

 Forums Infos  
-:Hard FM, Pop rock (4)
-:Groupes malagasy de hard rock (34)
-:Live divers ... (21)
-:Soyons métal (26)
-:Musiciens malgaches ou étrangers. (12)
-:Vous êtes nouveaux ... (16)

 Les plus téléchargés  

 Ephémérides  
En ce jour...

1849
Décès du compositeur Frédéric Chopin.

1935
Création de la "république de Yenan" par Mao.

1973
Henri Kissinger et Le Duc Tho reçoivent conjointement le prix Nobel de la paix.

2008
St Baudouin

 Recherche  

  Posté le Jeudi 15 décembre 2011 @ 16:27:02 par handrix
Natolotr'i : handrix
Infos sur les concerts


---*** SOUNDFEST' 2011 - FESTIVAL DE ROCK ET DE METAL EN IDF ***---


Festival de rock, de hard rock et de metal du 15 octobre 2011 dernier à Saint-Denis réunissant 11 groupes malgaches de rock et de metal de styles et genres forcément différents.
Programmation ambitieuse et rare pour le moins en France, de mémoire.

"C'est un samedi résolument rock qui s’annonce !"
Et ce fut un évènement. Reportage




Document sans nom




FESTIVAL de ROCK et de METAL en IDF!






SOUNDFEST 2011 - LIEU :

Salle Martin Luther : 29, Bd Carnot 93200, Saint-Denis.
Salle bien agencée, acoustique parfaitement adaptée à un concert de rock, capacité d’environ 300 personnes, composée de la scène et de la fosse.

- ORGANISATEURS :
Soundfest 2011 est un festival de rock et de metal initié, autoproduit et coorganisé par les 11 groupes participants. Les « 31 musiciens et chanteurs » issus de ces 11 groupes sont les « coorganisateurs ».

- GROUPES :
Onze groupes ont été programmés sans distinction de styles ou de genres, l’ordre d’apparition est la suivante à la suite d’un tirage au sort :

1. Crescendo
2. Ankoay
3. Vandeirs
4. Dekapy
5. Famaky
6. Vaika
7. Andry RANDRIA
8. Knight flight
9. Roga
10. Carol Dillie
11. Milonkazar


Samedi 15 octobre 2011
La date du 15/10/2011 a été maintenue malgré l’évènement majeur de la soirée avec Y-Zit, Tovo Jhay, … Les organisateurs s’attendaient donc à un public averti, ce fut le cas.

OBJECTIF ET ESPRIT du Festival:
Unité, Rassemblement et Promotion du Rock, hard rock et le Métal malgache à l’image de cette photo prise sur la chanson Apokalipsy. Initiative acclamée maintes fois d’ailleurs par les spectateurs.





La hiérarchie des valeurs n’a pas été prise en compte car tous les groupes ont été logés à la même enseigne. A aucun moment je n’ai assisté aux supposés clivages d’égos, de genres ou styles entre les groupes ou membres, ni pendant les réunions organisationnelles ni lors du concert, je constate que les mentalités évoluent positivement. A souligner cette proximité certaine observée tout au long des préparations mais aussi le jour du concert entre les artistes, dont certains m’étaient inconnus jusqu’alors.

- Le festival a réuni 225 à 250 personnes selon un des responsables pour une salle ayant une capacité d’environ 300 pax : Les fans étaient venus nombreux et ont fait confiance aux organisateurs, dépassant ainsi l’espérance de ces derniers. Des fidèles de tous âges, et afflux remarqué de la jeunesse fougueuse pour la majorité.



- Programmation alléchante combinant groupes à grosse notoriété ou pourquoi pas cultes et groupes révélations distinguées.
Côté groupes, la soirée a été placée sous la découverte pour les uns, prestations très attendues pour les autres notamment les grosses pointures. Il en faut pour tous les goûts et cette programmation grâce à la belle découverte de Ankoay, Knight flight et autres groupes ont permis de traverser de grands moments.

Le bilan est positif et ce grâce à cette UNITE citée plus haut, entre les groupes . Positif aussi à en juger cette vague de satisfaction venant du public.

Grosso modo, j’ai vu des fans très enthousiastes. Bonne ambiance, parfois électrique, souvenirs, fatigue, des frissons à revendre voire courbatures pour beaucoup, exaltation, surprises… auront été les émotions générales constatées chez les uns et chez les autres, lot habituel de ce que peut offrir une soirée metal aux fans.



- BILAN SOUNDFEST 2011 :

LE CONCERT : Les prestations ont été à la hauteur des attentes. Ce concert a été un succès selon les organisateurs. Car ce public rock inhabituellement courtois, au fur et à mesure du live, chante, hurle, crie, sautille, siffle ou danse. J’y ai retrouvé ados, beaucoup plus âgés, des fidèles, de nouvelles têtes. Côté scène, le rendu du spectacle s’est vu offrir de nombreux effets visuels tels que de la fumigène ou l’utilisation de laser.

De mémoire, tout s’est bien déroulé hormis une intervention des services d’ordre lorsqu’ un passionné montait sur scène sur Apokalipsy, présentant tout de même un danger potentiel notamment pour les matos qui y étaient étalés.

A propos, le Soundfest 2011 s’est achevé royalement avec la chanson « Apokalipsy », hymne du hard rock malgache selon Milonkazar. Le public chantait à s’en péter la voix dans une vraie transe et tant pis si certains baragouinaient ici et là les paroles sur le refrain "Rivo-mahery, oram-baratra …!". Les organisateurs ont su relever leur manche et proposer une expérience complètement osée avec 11 groupes de styles et genres, et bien évidemment de sons différents, à l’affiche pour à peu près 5 à 6 heures de concert. Pléiade de groupes qui a visiblement permis de répondre aux attentes de tous aux derniers feedback reçus.

De mon observation personnelle, peu de promotion a été faite autour de ce festival, les organisateurs comptaient énormément sur la fameuse « bouches à oreilles », mais également sur facebook et sur quelques sites web choisis. Des gens arrivaient tout de même de très loin et n’ont pas hésité à faire le déplacement. Cas notamment de Dekapy et Simon chez les zikos.

A souligner le fait que des pointures comme Milonkazar et autres aient bien voulu adhérer sans hésitation ni contrepartie à ce « rassemblement » des hardrockeurs malgaches en France, car il s’agit bien de cela : le « Firaisan-kina ».

L’ambiance était au rendez-vous, beaucoup de moments d’extase et d’émotion également.



Le son à un certain moment signe la seule déception de la soirée chez certains des premiers groupes à passer, mais on le comprend, 11 groupes qui plus est de rock à gérer sont loin d’être aisés.

« Les coorganisateurs remercient chaleureusement tous ceux qui ont contribué à la réussite de ce festival, les groupes coorganisateurs et ses partenaires (Hardrockmg, Gasykamanja, Salle Martin Luther, Sonorisation Tsiry, Madazikart, Kokok, Takariva.com, Madatsara.com, Tiana, Misa…).



Ils redresseront à coup sûr la barre pour la prochaine édition, puisque bien des points seront à améliorer. Globalement satisfaits, ils ont d’ores et déjà promis une suite à cet évènement. »



- DEROULEMENT DU CONCERT:


1. CRESCENDO

C’est le groupe Crescendo et ses metalleux invétérés, qui a ouvert les hostilités avec « Intro ». C’est bel et bien parti, les premiers arrivés sur les lieux se décomposent pour envahir tout le devant de la scène. Ça bouge d’un peu partout. Le groupe enchaine par « Miala tsiny », et c’est du metal.



Puis se succèdent « Eden, Aza malahelo », morceaux à refrains implacablement heavy, soutenus par des riffs et rythmiques lourds, de l'énergie brute tout court. A remarquer la voix éraillée et profonde de Rija au micro.
Pour terminer, Crescendo assène au public un dernier coup de massue, K.O.X. : des rythmiques et sons assez puissants pendant le show. Très bonne entrée en matière malgré tout pour cette soirée, du moins à mon goût.

Genre, style : metal
Année de réformation : 2011
Membres :
- Agrazab (God eater, Scalped vorace, Crescendo, Azgrab, In death forever u live, 2è guitariste de Nini du groupe Kiaka lors de ses passages en France, officiant souvent au côté de Milonkazar) : guitare rythmique
- Fabrice (Gore) : batterie
- Ricky (Famaky inox) : guitare basse
- Haja (Holocaust, Lokom) : guitare solo
- Rija (Iraka, Vaika) : chanteur
Set-list : Intro, Miala Tsiny, Eden, Aza malahelo, K.O.X




CRESCENDO
No existence:



2. ANKOAY

Dekapy, le lead guitar du groupe frappe les premiers coups de riff et le set d’Ankoay débute dans une bonne humeur sautillante. Ankoay assure l'ouverture sur « Ny gitarako eny foana » laissant une réelle empreinte à l’assistance du soir en tout début de concert. Ici, on surf sur du rock en passant par le blues. Arrive ensuite le morceau « Fanambarana », bien captivant. Le public est de plus en plus réactif. Il faut dire que la chanteuse Bodo, a tout de même une voix, féminine et sensuelle.



La délicatesse et parfois la sobriété de leurs chansons font voyager. A l’image de la chanson « Gasikara ». Un mélange expérimental non déplaisant de mon point de vue. Aussi, leur rock flirte timidement avec le blues, le groupe a d’ailleurs interprété « Little wing » à la fin de sa partie.

Genre, style : rock, folk, pop, rockabilly, blues, country, Negro-spirituals
Année de formation : été 2011 en France.
Membres :
- Alvino : batterie
- Bodo : chant, chœurs
- Mahatsangy : guitare basse, chant, chœurs
- Andry RASOLO : guitare rythmique, chant, chœurs



Ankoay a donné sa première prestation scénique pendant le SOUNDFEST 2011. Si en effet, le groupe est nouveau sur la scène Rock malgache, ses membres possèdent déjà des expériences antérieures en matière de musique; soit dans un autre groupe, soit dans une chorale. L’apport de Dekapy, archi-connu dans le milieu du Rock et du Métal malgache, a dynamisé et motivé chaque membre du groupe avant, pendant et après le concert.
A propos, les membres d’ANKOAY donnent rendez-vous pour d’autres concerts à venir et comptent « donner à chaque fois le meilleur de lui-même dans le but de promouvoir le Rock, le Métal et la culture malgache ».

ANKOAY
Fanambarana :



3. VANDEIRS



Les Vandeirs débutent leur partie sans hésitation et sans autre forme de procès par leur chanson « Hazakaza-dava ». Et c’est du rock. Le cocktail blues-rock de par « Toa tiako foana » morceau suivant a été visiblement attendu par leur fans. Le rapprochement de certains spectateurs vers l'avant-scène en témoigne. Ainsi, les Vandeirs jappent sur un rock geignant, notamment avec « Mampidi-doza » ornementé de riff acérés.
Le groupe parachèvera son passage avec un titre de Doc Holliday « Malahelo » et ponctue son set par un ménage batterie-clavier lancinant entre Doudou et Lucas.

Genre, style : rock et hard rock
Année de formation : 1986
Membres:
- Doudou (Vandeirs, Famaky, Tselatra) : batteur
- Lucas : clavier
- Jacky : guitare basse
- Eddie : vocal
- Serge (rythm guitar et 2è lead
- Maharo (lead guitar)

Connu à travers les titres : « Mama, Elvis ou Tena tia », le groupe Vandeirs est crédité de 2 albums à la clé, et un 3e en préparation. Le groupe a été longtemps en standby avant leur retour en 2009. Il a partagé les scènes avec les Black Jacks, Rebika, Abel Ratsimba… et ayant déjà foulé la scène mythique d’Antsahamanitra.



Set-list : Hazakaza-dava, Toa tiako foana, Mampidi-doza, Malahelo (Doc Holliday)

VANDEIRS
Mama :



4. DEKAPY

Une petite demo suivie de deux ou trois riffs rageurs pour redémarrer la machine et les festivaliers investissent les lieux en masse. Dekapy fait une entrée fracassante avec sa reprise de « Liberty » de Steve Vai. Dekapy joue seul avec ses bandes sons pré enregistrées.

Se succèdent ensuite des riffs et solo endiablés sur ses morceaux « Evil et Galasam ». Ce fut un bon moment de guitare. Sans oublier le fabuleux duo avec Hoby du groupe Famaky sur « Nilaozany ».

Dekapy est connu du monde rock malgache, en effet il a officié au sein de Green, Famaky, Exin, Apost, Red metal.





Genre, style : heavy metal, thrash metal, rock instrumental
Année de formation :
Membres :
- Dekapy (lead guitar)

DEKAPY
Evil :



5. FAMAKY>

C’est par la chanson « Masera » que Famaky ouvre le bal. Hoby monte sur scène et entame sa danse chaloupée, la foule frémit, et c'est parti, le set est lancé! C’est une chanson connue qu’on peut aisément découvrir sur le net. J’observe par ailleurs qu’en live, les lignes de basse de Ragasy sont plus présentes et le tout plus heavy. C’est ainsi que ce premier morceau fait place à « Zanak’i satana » quant à lui ancré dans une noirceur profonde et planante, avec la voix susurrée de Hoby.

Ceux qui ont le sens du détail auront remarqué les petits fanions suspendus en travers de la scène, sur les pieds de micros. A la suite de ce titre odieusement vandale sinon sinistre, on a eu droit à « Ngoma izy », balades brumeuses et romantiques que leur fans connaissent visiblement bien.

Famaky poursuit son set par « Vavaka ho anao ry Neny », et Hoby de continuer à remuer le corps dans sa danse du chaos, lol.



Outre leur musique résolument heavy, on retiendra cette image de la chanteuse qui se démène bien devant un public plus ou moins furieux dans une ambiance bien rock. Un moment d'extase!



Genre, style : heavy metal
Année de formation : 1985 par Ragasy puis reformé en 2006 par Ragasy et Hoby (France)
Membres actuels :
- Ragasy (bass guitar),
- Hoby alias Sweety punk (vocal)
- Doudou (Drums) : M2K, Tselatra, Vandeirs.
- Haja (lead guitar), ex lokom et Holocaust
Set-list: Masera, Zanak'i satana, Ngoma izy, Vavaka ho anao ry neny

FAMAKY
Masera :



6. VAIKA

C’est au tour des Vaika d’aligner leur set, emmenés par Thierry au chant et les trois compères Simon, Dekapy, et Laza aux guitares. Dès les premières notes de guitare, sur « Taona vao », on sent que l’authenticité véhiculée par les anciens membres Simon et Thierry est incontestable. Morceau bien harmonisé, très hard. Puis Vaika repasse à l’offensive avec Funky men. Belle exclusivité avec une grosse dose de frénésie avec Thierry côté chant. Présence bien remarquée de Ramaka également, à la basse.



Simon vient de nous livrer une performance à couper le souffle, c'est un performer! C'est la première fois que je le voyais avec Vaika, et sa prestation scénique, son dynamisme et joie de vivre sur scène me font penser vachement à mon pote Dom. C’est avec « Vita hatreo » que le groupe clôture sa partie. Belle prestation, malheureusement trop courte à mon goût.

Genre, style : Hard rock
Année de formation : 1986.
Membres :
- Thierry (vocal and rythm guitar)
- Ramaka (bass guitar)
- Dekapy (lead guitar)
- Simon (lead guitar)
- Zaza (drums)
- Laza (rythm guitar)
Set-list : Taona vao, Funky men, Vita hatreo



Projet : 1 Album en 2012 et concert à Madagascar, d’autres concert pour le rock et pour les pauvres en compagnies d’autres groupes locaux.

VAIKA
F'efa:



7. ANDRY RANDRIA

Au hard rock des Vaika vient se succéder un tout autre genre, du « rock instrumental ». L’accent est mis sur l’instrument en l’occurrence la guitare, n’ayant que très peu de parties vocales, souvent aucune. C’est un peu différent du rock chanté car l’énergie est ici véhiculée exclusivement par l’instrument.

Andry RANDRIA démarre sur des chapeaux de roues, et malgré quelques cris bien sauvages de quelques potes présents au concert, l'audience reste concentrée sur la guitare lors du premier morceau joué, entrainant mais non moins abordable. Morceau bien accueilli a priori par le public.

L'enchaînement des morceaux est subtil : rythmés, mélodiques, souvent groovy ou techniques ...



Sans attente, Andry RANDRIA enchaine son set par le morceau culte « For the love of God » de Steve Vai. Morceau édifié sur des progressions plus ou moins mélodiques aux textures techniques et classiques. Quelques cris fusent ici et là, notamment en milieu de parcours la vitesse aidant, il faut dire que le morceau est connu lol. Pur spectacle finalement accessible. Ça explose ensuite à l'avant-dernier morceau « Magdalena », l’émotion se prolonge.



Et Andry RANDRIA de clôre sa partie par le fameux « Canon rock » revisité. Mais quoi qu’il en soit, cette déferlante d'une vingtaine de minutes est déjà fini.

Genre, style : Thrash metal, rock instrumental
Année de formation :
Influences : Metallica, Coroner, Steve Vai ...
Membres :
- Andry RANDRIA (Heroda ou Heavy Rock Damnation en 1986, Hemirah la même année, ex-Kazar, ex-Tselatra en France, collaboration avec Dillie à la basse...)
Sites web :
- 2001 : Dillie
- 2005 : Hardrockmg.com



8. KNIGHT FLIGHT



C’est donc sous la douce musique du titre éponyme Knight flight que débarquent les 4 rockeurs. Sur la scène : Andy est du genre géant et s’impose au milieu de ses compères par une grâce et une prestance remarquables. Un rock épique qualifié de « sleaz rock, glam rock » par le groupe. Le show est plaisant, rigide. Knight flight exhibent ce soir des morceaux en apparence courts et simples, mais incisifs « Endless pain », « Love strucks », « Rock’n roll at home ».



Prestations appréciées par leurs fans qui se dandinent en chœur pendant que le bassiste, torse nu, assure ! Ils envoient du riff heavy qui sent bon la jeunesse tout en sautillant inlassablement. Morceaux bluesy efficaces, du tout bon.

Genre, style : Blues, hard rock, heavy metal americain des 80's, southern rock
Influences : Lynard skynard, nirvana, guns', aerosmith, frank zappa, steel panther, led zeppelin
Membres :
- Andy RALBERA alias Angel Voice (vocal and rythm guitar)
- Olivier NAVEZ alias Henri Bezier (lead guitar)
- Hadrien BERTRAND alias Johnny Loupion (drums)
- Mathieu GUEZENNEC alias Judge Dead (bass guitar)
Année de formation: fin d'année 2010
Set-list : Knight flight, endless pain, love strucks, rock' n roll at home


9. ROGA



De par sa voix rocailleuse, et arrivé masqué sur scène, Roga fait une entrée bien remarquée. Fallait y penser et le faire. C’est du spéctacle !

Puis s’enchainaient ses chansons à majorité mélodique, du heavy ! Genre, style : Hard rock, heavy metal
Membres :
- Roga (vocal and rythm guitar)
- Azgrab (lead guitar)
- Doudou (drums)
- Ramaka (bass)
Set-list : Aleo mivazo, Dream lover, Mbola ho avy.

ROGA
Aleo mivazo :



10. CAROL DILLIE

Un moment a priori tant attendu par beaucoup de fans qui ont fait le déplacement : 23h00, la lumière s'éteint, l'intro arrive en douce, l'ambiance s'électrise, l’arrangement a certes changé mais des mélodies perceptibles qui s’en dégagent sont familières. Et c’est au tour de Carol Dillie de faire chanter la foule conquise. En effet, trois titres de Dillie et le titre « Lasa » du groupe Kiaka se succèdent. Des titres hits d’emblée repris en chœur par l’audience: “Hirahirantsika, Lasa, Mandehana, Tsy irery ianao». Véritable condensé de mélancolie et nostalgie largement applaudi par les fans.



Ils sont nombreux dans le public à connaître les paroles par cœur. A croire que la notoriété de Dillie serait intacte comme au bon vieux temps. Pour ce que j’ai vu, une performance propre, une vraie communion avec le public, ce fut un bon moment.



Membres :
- Carol Dillie (Vocal)
- Milonkazar (rythm guitar, bass guitar, backing vocal)
- Azgrab ( lead guitar)

CAROL BAYARD DILLIE
Tsy irery ianao :





11. MILONKAZAR


Et c’est le calme avant la tempête, Milonkazar seul sur scène, prend bien son temps pour ses derniers réglages. Son expérimental aux ambiances menaçantes en intro, des nappes d’effet synthé se superposant aux riffs lourds fusant de toutes parts. Il faut dire qu’ici, la technologie est de rigueur, du gros son bien tranchant, étoffé et de qualité.



La guitare gronde : c’est ainsi qu’il entame par « Nofy ratsy »! Côté vocal, faut-il vous expliquer ce genre de tessitures et frissons différentes répercutées chez chacun, puissant et furieux. Milonkazar enchaine avec « Ndao hanao » et « Diso làlana ». Quelle rapidité, doigtés côté solo de guitare, c’est du sérieux et c’est du lourd. Excellente prestation.

Milon assure que sa tendance actuelle serait au Heavy metal et thrash metal, du « retour aux sources ».

Genre, style : heavy metal, thrash metal
Influences :
Membres :
- Milonkazar (Kazar, M2K, ...)







En fin de show, nous avons eu droit à « Apokalipsy » avec tous les artistes, annoncée hymne des hard rockeurs malgaches par Milonkazar au micro. Un morceau à la fois calme, planant mais non moins intense, les vocaux clairs chantés par presque tout le monde en communion avec les spectateurs. Une petite pensée pour Dom s’impose.




Photos : Haingo Madazikart, Kokok.



Handrix.







Ce fût le SAMEDI 15 OCTOBRE 2011 A 18H.
SALLE MARTIN LUTHER - 29, BD CARNOT 93200 - SAINT DENIS






 Liens Relatifs  
  • En savoir plus à propos de Infos sur les concerts
  • Article de handrix

    L'Article le plus lu à propos de Infos sur les concerts :
  • Tselatra à Paris

    Les dernières nouvelles à propos de Infos sur les concerts :


      Page Spéciale pour impression  Envoyer cet Article à un ami 

  • "-- SOUND FEST ' 2011 --" | Se connecter / Créer un compte | 15 Commentaires
    Seuil

    Les Commentaires sont la propriété de leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leur contenu.

     
    Re: -- SOUND FEST ' -- (Score obtenu : 1)
    par vurundul le Jeudi 22 septembre 2011 @ 23:23:33
    [ Informations sur l'auteur ]
     
    Okay e, tsy tafa amty ndray mitoraka ty fa ataovy milay ry zareo a. Ary mba aiza ry Tselatra sy Red metal e.
    [ Répondre ]


     
    Re: -- SOUND FEST ' -- (Score obtenu : 1)
    par ampela le Mardi 04 octobre 2011 @ 23:18:29
    [ Informations sur l'auteur ]
     
    Kikouu! Y a des tetes que je connais, milon, andry et dekapy! trois pros pr 1 seul concert, je vx pas rater ca hihi! ca va etre du LOURD Okiiiiiii! Sinon quelqu'un peut presenter les autres groupes svp, je les connais pas trop. Sixxx
    [ Répondre ]


     
    Re: -- SOUND FEST ' -- (Score obtenu : 1)
    par oldschool le Mercredi 12 octobre 2011 @ 18:27:57
    [ Informations sur l'auteur ]
     
    merci lesy andry sy milan a, tsy maintsy maita anlisany zay fa efa tsy naita tao @ montana satria tsy naeno. ataovy am tena mavesatraaaa beee. sssssuuur fa milatsaka any zay sy au moins lezoka akama 8 lo hatramzao. ^/
    [ Répondre ]


     
    Re: -- SOUND FEST ' -- (Score obtenu : 1)
    par zoulou le Dimanche 16 octobre 2011 @ 12:13:24
    [ Informations sur l'auteur ]
     
    Kaizaaaa! nilay be le soundfest omaly fa ny son mbola tsy ao tsara e. ny faitako azy lo na de hatry kely aza ny bandy de niavaka t@ maro i andry, milon, dekapy sy ilay bandy fohifohy iny. de asongadiko manokana i Andry Randria e, enjana be. toizo zala ny otranreny a. Siiiixxx.
    [ Répondre ]





    [Accueil] - [Votre compte] - [Haut] - [ Précédente ] - [ Suivante ] - [ Fermer ] - [ Actualiser ] - [Contact]
    [Groupes malgaches] - [Forum] - [Download] - [Top 10] - [Galerie photos] - [Nouvel article] - [Radio HardRockMg] - [Recommandez le site]


    HardRock-Mg :: © Copyright 2005 :: Andry R.


    Tous nos Logos et Marques sont déposés. Aussi, les commentaires sont sous la responsabilité de ceux qui les ont publiés